Quelles sont les assurances pour les travailleurs indépendants ?

Depuis ces dernières années, le métier de freelance attire de plus en plus de personnes. En effet, il assure une meilleure liberté de travail, moins de charges et plus de revenus. Cependant, tout comme un salarié, un travailleur indépendant est soumis à de nombreuses responsabilités et risques. Il doit donc souscrire à une assurance pour pouvoir y faire face. Mais quelles sont les différentes assurances pour les travailleurs indépendants ?

L’assurance optionnelle : la prévoyance

Comme son nom l’indique, l’assurance prévoyance a pour but de prévenir contre tout risque financier. Le travailleur indépendant peut faire face à des pertes de revenus ou à des difficultés financières à tout moment. Ce contrat d’assurance permet donc de combler ces pertes et ainsi, de rehausser l’entreprise.

Mais elle est aussi nécessaire pour le financement de projet futur. En souscrivant à ce type d’assurance, on peut mettre de l’argent de côté et réaliser ainsi plus de projets.

L’assurance complémentaire : l’assurance-maladie

Lorsqu’on est salarié, on bénéficie d’une mutuelle maladie qui est déjà incluse dans le salaire. Ce n’est pas le cas pour un freelance.

Comme il travaille indépendamment, il doit se charger de ses propres frais et charges. Et, en matière de travail, on ne peut jamais épargner la maladie. C’est pourquoi il est plus que nécessaire de souscrire à une assurance-maladie.

L’assurance-maladie d’un travailleur indépendant ressemble aussi bien à celle d’un salarié. On peut même dire qu’elle est plus intéressante que cette dernière. En effet, les frais de remboursement sont très élevés et peuvent bien couvrir toutes les dépenses nécessaires aux soins médicaux et traitements. D’ailleurs, il y existe plusieurs niveaux d’assurances pour les travailleurs indépendants.

L’assurance obligatoire : la responsabilité civile professionnelle

Bien que les travailleurs indépendants soient moins réglementés que les salariés, ils doivent quand même respecter certaines lois. La souscription à une assurance responsabilité professionnelle en est un exemple. Il s’agit d’une garantie contre tout dommage causé à autrui.

De nombreux accidents peuvent survenir pendant le travail (incendie, maladies…). La responsabilité civile professionnelle servira à couvrir tous les dommages que peuvent causer ces accidents. Généralement, ces derniers sont provoqués par un fait non incombant au travailleur. Cependant, en tant que responsable, il doit quand même les réparer.

De même, la responsabilité civile professionnelle recouvre la réparation des préjudices causés aux clients : retard de livraison de commandes, rupture abusive de contrat…

Certains travailleurs, comme l’architecte, sont aussi obligés de souscrire à une garantie décennale qui couvre les dommages causés pendant la construction d’ouvrages.

Dans quel cas contracter une assurance décès ?
Assurance perte de revenu : en quoi est-ce utile ?