Mutuelle d’entreprise ou mutuelle personnelle ?

Mutuelle d’entreprise ou mutuelle individuelles, ces deux contrats ont pour vocation de compléter le remboursement de l’Assurance maladie. Cependant, lorsque l’on souhaite adhérer à une assurance complémentaire santé, choisir entre les deux est loin d’être évident. D’autant plus que lorsque l’on est soumis à la loi ANI selon laquelle chaque salarié du secteur privé est contraint de souscrire une assurance complémentaire santé qui lui est imposée. Le point donc sur leurs différences ainsi que leurs spécificités.

Mutuelle d’entreprise : en quoi ça consiste ?

Conformément à la loi ANI (Accord National Interprofessionnel), tous les employeurs du secteur privé sont contraints de proposer à chacun de leurs employés une assurance complémentaire santé. On parle alors de mutuelle d’entreprise, laquelle est souscrite par l’entreprise et dont les collaborateurs peuvent bénéficier. Elle prend en principe la forme d’un contrat de groupe et assure un champ minimal de prestations (ticket modérateur, soins dentaires et soins optiques). Le principal intérêt d’une telle mutuelle collective réside dans le fait qu’elle est moins coûteuse. La raison est que le statut d’entreprise permet de bénéficier des tarifs négociés. Qui plus est, c’est l’employeur lui-même qui s’acquitte d’au moins 50 % des frais de cotisation. Cependant, une mutuelle d’entreprise ne prend pas toujours en compte les spécificités de chaque collaborateur, et ce bien qu’il puisse souscrire des renforts optionnels.

Qu’est-ce qu’une mutuelle personnelle

Bien qu’extrêmement préconisée, la mutuelle personnelle ou individuelle n’est pas obligatoire, inversement à la mutuelle d’entreprise. C’est un contrat que l’on souscrit individuellement auprès de la mutuelle ou de l’organisme assureur, donc sans passer par son employeur. Cela étant dit, on est libre de personnaliser sa mutuelle santé en fonction de ses besoins, de ses possibilités financières et de son profil. Néanmoins, une mutuelle individuelle est nettement plus onéreuse qu’une mutuelle d’entreprise. Mais cela en vaut le coût du fait qu’elle est entièrement modulable.

Mutuelle d’entreprise ou mutuelle individuelles, telle est la question

Quand on souhaite profiter d’une meilleure couverture santé, on est souvent confronté à un dilemme : mutuelle d’entreprise ou mutuelle personnelle, laquelle choisir ? Concrètement, lorsque l’on relève de la loi ANI, on est systématiquement contraint d’adhérer à la mutuelle santé souscrite par son employeur. Ce contrat collectif s’avère particulièrement avantageux dans la mesure où les garanties qui y sont incluses s’accommodent aux besoins du salarié en termes. Dans l’éventualité où la mutuelle d’entreprise proposée par son employeur ne convient pas au salarié, celui-ci, sous certaines conditions, peut la refuser au profit d’un contrat individuel. Sinon, il peut quand même y adhérer, mais dans la perspective de la doubler avec une mutuelle personnelle. D’ailleurs, aucune législation ne s’y oppose.

A contrario, si l’on est à la marge de la loi ANI et que l’on ne bénéficie d’aucune mutuelle d’entreprise, on peut désormais s’orienter librement vers une mutuelle individuelle.

Quelle mutuelle choisir quand on porte des lunettes ?
Quelle mutuelle choisir quand on a des enfants ?